Jadis, il était possible de monter dans un train quittant le quai.

Le risque principal était bien connu, rater la marche, se faire traîner et arriver en retard à destination pour cause de détour par l’hôpital.

Aujourd’hui il n’est plus possible de prendre un train en marche, sauf dans certains pays.

Si vous voyagez au pays du trading, vous pouvez toujours essayer de prendre le train en marche !

Vous faire traîner jusqu’au stop, ne vous enverra pas à l’hôpital. Encore que…

Nous avons vu dans un précédent article que prendre position en anticipant sur des niveaux de prix revenait à monter dans le train en attendant qu’il parte, et qu’attendre un signal technique c’était comme monter dans un train en marche.

Je considère que dans un contexte bien identifié par l’opérateur, aucune de ces deux techniques ne présente un risque plus élevé que l’autre.

Encore faut-il prendre la peine d’analyser ce fameux contexte !

En effet, si le marché n’est pas adapté à une intervention sur signal technique (absence de directionnel, de vitesse, d’amplitude) ce type d’intervention est à proscrire.

L’analyse du contexte est indispensable pour adapter ses interventions au marché.

En se posant les bonnes questions, elle permet d’analyser l’état psychologique du marché donc des intervenants :

  • Quels acteurs sont présents ou absents du marché ? (Spéculateurs, gérants, algorithmiques, arbitragistes…)
  • Les gros intervenants ont-ils des perspectives pour bâtir un scénario moyen long terme à partir des niveaux de prix actuels ?
  • Sur quoi ont été construites les dernières phases de marché, etc…

Seul le prix compte et le graphique est le seul outil indispensable.

Direction, vitesse, amplitude, tout est devant nos yeux et avec une bonne expérience chartiste, il n’est pas très compliqué d’y parvenir.

Il restera ensuite à privilégier un type d’intervention pour monter dans le train au meilleur moment.

© 2016 zentrading.fr