Dans cet article je vais revenir sur un point abordé dans « Tous nos comportements sont liés ».

Il s’agit de l’interdépendance entre notre comportement dans la vie en général – ce que je définis par notre macrocosme personnel (qui englobe notre univers global, notre environnement familial, professionnel, notre interaction au sens large avec le monde.) et notre microcosme personnel de trader, délimité par l’univers du trading, ses archétypes, son impact sur notre personnalité, son rôle de révélateur de nos conditionnements et de l’influence de l’inconscient comme élément généralement perturbateur dans l’expression de notre objectivité.

Il ne fait aucun doute que ces deux univers s’interpénètrent et que les facteurs émotionnels générés par l’un ou l’autre se trouvent dans la grande majorité des cas amplifiés au détriment de l’équilibre psychologique et comportemental que nous devons rechercher pour prétendre dépasser les contradictions qui nous empêchent d’atteindre nos objectifs comme trader et dans notre vie privée.

Le trading est bien plus qu’une connaissance technique, c’est une expérience qui se vit et qui nous en apprend énormément sur nous même, souvent à notre grande surprise.

La maitrise de notre nature humaine et de la psychologie représente une grande part du succès.

Cela signifie qu’il faut aller à la rencontre de soi-même à travers nos expériences et ce qu’elles nous révèlent sur la faiblesse de certains de nos comportements sources des erreurs les plus fréquemment rencontrées et évoquées dans d’autres billets de ce blog.

J’ai constaté que beaucoup de traders qui ont réussi ont découvert et admis à un moment ou un autre que leur connaissance d’eux-mêmes était limitée. Il leur fallait étendre le champ de leur compréhension sur ce qui posait problème et, très souvent, les crises et biais cognitifs qu’ils rencontraient dans leur trading se retrouvaient dans leur vie personnelle à des degrés divers et exprimés de façon différente, mais la cause était identique.

On ne peut compartimenter ces deux mondes qu’à condition de les avoir d’abord unifiés.

Pas d’introspection et d’analyse objective de soi dans le macrocosme de notre existence, pas de possibilité de résoudre nos problématiques dans le microcosme de notre trading.

L’un est le miroir de l’autre et réciproquement, sachant que tout travail de prise de conscience et de changement de conduite effectué dans notre univers personnel aura des répercussions positives sur notre manière d’aborder le trading.

Nous croyons que certaines difficultés sont propres à notre attitude face aux marchés, mais cela n’est pas le cas, car en effet tous nos comportements sont liés.

Comment acquérir toutes ces qualités requises pour la pratique du trading : la patience, le calme, l’esprit de décision, la confiance en soi, l’objectivité, la capacité à se remettre en question, etc…sans les avoir aussi dans la vie de tous les jours et dans nos rapports aux autres ? Il semble bien que l’un ne soit pas possible sans l’autre et dans aucun des deux cas on ne peut tricher longtemps impunément.

Nous voyons bien à la lueur de ces quelques réflexions que la réussite que nous appelons de nos vœux dans notre expérience du trading est étroitement conditionnée à la capacité que nous aurons dans un cadre plus vaste, à devenir une meilleure personne.

Pour moi il ne fait aucun doute qu’à compétence égale, celui qui continuera de progresser pour atteindre ce stade de compétence inconsciente décrit dans l’article « Trading et inconscient » est celui qui prendra en compte la totalité de son existence comme terrain de croissance et de perfectionnement.

Les traders qui s’enferment dans une monomanie obsessionnelle finissent par se scléroser, qu’ils soient trader individuels ou de salle de marché. Leur vie privée se détériore et, en fin de compte le constat final est amer, ils sont passés à côté de ce qu’ils espéraient réussir.

Il faut varier vos intérêts émotionnels et construire une vie plus sereine et équilibrée, vous constaterez alors que cela sera beaucoup plus facile d’aborder et de résoudre les difficultés que vous rencontrerez, qu’elles soient personnelles ou professionnelles.

© 2016 Francis Keyvan