L’Instinct grégaire

Le comportement du trader individuel est soumis à un instinct bien humain qui s’appelle l’instinct grégaire. C’est la tendance des individus à imiter les choix rationnels ou non du plus grand nombre.

Ces choix, le trader ne les ferait pas forcément individuellement.

Ce phénomène explique pourquoi, à la fin des années 1990, l’incroyable quantité d’argent injectée dans la sphère internet par les investisseurs privés et les fonds de gestion a entraîné la masse à faire de même.

Le résultat fut la bulle qui ne tarda pas d’exploser en laissant de nombreux « boursicoteurs » sur le carreau.

C’est ce que je définis par le comportement de troupeau des traders. Il affecte même les professionnels de la finance.

Il faut impérativement éviter cette mentalité « moutonnière », car ce n’est pas parce qu’un grand nombre d’individus font un choix qu’il est forcément bon !

Décidez par vous même et cultivez votre indépendance d’analyse le plus tôt possible, même quand vous débutez en trading.

Conditionnement et inconscient

La plupart du temps, nous n’imaginons pas combien notre attitude générale dans l’existence peut conditionner notre comportement en trading.

Il n’y a pas de cloisonnement entre la vie au sens large et la manière dont nous essayons de nous améliorer en tant que trader.

C’est pourquoi, beaucoup n’arrivent pas à dépasser certains blocages, ils n’appréhendent pas leur problématique dans sa totalité, car le trading nous renvoie à nos propres lacunes et souligne les aspects de notre personnalité qui s’oppose à notre épanouissement.

En effet, comment un individu qui ne s’est pas regardé en face avec l’objectivité nécessaire peut-il prétendre acquérir l’équilibre comportemental en trading ?

Si nous tendons vers une meilleure compréhension des ressorts inconscients qui produisent certaines difficultés dans notre vie de tous les jours et que nous travaillons à les éliminer, alors l’incidence sur notre attitude face aux marchés se fera tout de suite ressentir.

Êtes-vous impulsif ou plutôt indécis, dans l’action plus que la réflexion, devoir choisir vous fait-il peur, comment supportez-vous les déconvenues et les oppositions, etc…

Sans remise en question il n’y a pas de possibilité d’évolution.

Je ne connais pas de traders performants qui ne soient pas passés après des épreuves plus ou moins douloureuses sur les marchés par une analyse lucide de leurs biais comportementaux. Ils se sont tous rendu compte que c’étaient les mêmes « crispations » qui nuisaient à leur trading ainsi qu’à leur vie dans la société et par exemple avec leurs proches.

Des conditionnements que nous subissons tous depuis l’enfance tendent à nous ôter une certaine forme de liberté.

Nos choix personnels ne sont pas toujours le reflet de nos désirs les plus profonds.

La conformité sociale qui agit comme un puissant moteur d’intégration peut se révéler en complète opposition avec l’idée que nous avons de ce que nous voudrions être.

Le Trading représente sans doute une des formes de liberté totale que nous puissions conquérir, mais le chemin est long et difficile.

C’est pourquoi j’incite chaque trader ou personne qui souhaite se lancer dans cette conquête à prendre du recul et poser un regard bienveillant, mais sans concessions sur le travail intérieur qu’il faut mettre en œuvre pour espérer réussir.

Il faut tendre vers une certaine harmonie personnelle et comprendre qui nous sommes vraiment. Sans cette connaissance du soi, c’est à dire de notre partie inconsciente, nous restons un individu fractionné avec un champ des possibles réduits et des capacités limités.

Ce n’est bien sûr pas ce que nous souhaitons en tant qu’être humain et, conséquemment comme trader !

Je développerai cet aspect du trading et de l’analyse personnelle dans quelques prochains thèmes énoncés dans la section « À propos de ce Blog » qui se rapportent au Cognitivisme qui est une théorie des mécanismes psychologiques de l’individu expliquant les troubles comportementaux et émotionnels.

© 2016 Francis Keyvan